Camer.be
CAMEROUN :: Positionnement : Les enjeux de la rencontre Kamto et Akere Muna :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: Positionnement : Les enjeux de la rencontre Kamto et Akere Muna :: CAMEROON
  • Le Jour : Assongmo Necdem
  • vendredi 12 janvier 2018 02:28:01
  • 5663

CAMEROUN :: Positionnement : Les enjeux de la rencontre Kamto et Akere Muna :: CAMEROON

Les deux leaders politiques ont engagé des contacts au sein de l’opposition, auprès d’autres acteurs politiques et de la société civile.

C’est confirmé. Une rencontre entre Maurice Kamto et Akere Muna est prévue dans les prochains jours. Le contact a été initié par le premier qui est le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Il a en effet envoyé une correspondance Akere Muna qui, non seulement est à la tête d’un mouvement politique (le mouvement Now), mais également a  déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de cette année.

Voici donc les trajectoires des deux leaders politiques qui se croisent. Akere Muna recherche une formation politique capable de porter sa candidature. Maurice Kamto, dans son message  adressé aux Camerounais en fin d’année, avait annoncé : « J’irai à la rencontre des dirigeants des partis politiques de l’opposition, peu importe où ils veulent bien m’accorder une audience. Je vais aussi prendre langue notamment avec des personnalités politiques importantes qui n’ont pas une affiliation partisane connue, les leaders anglophones républicains, les responsables des organisations de la diaspora camerounaise, dans le cadre d’une démarche de large ouverture. »

La mise en œuvre de cette démarche a déjà commencé, indique un cadre du Mrc. Naturellement, Akere Muna est ciblé, précise-t-il. Toutefois, l’entourage des deux hommes se garde de s’emballer avant la rencontre dont la date reste à fixer. Les deux leaders séjournent à Yaoundé actuellement. Akere Muna a déjà rencontré d’autres partis. Le Mrc sera un de plus. Quant à Maurice Kamto, il a d’autres leaders de l’opposition dans son agenda. « Même si Akere Muna n’était pas candidat à la présidentielle, nous serions quand même allé vers lui car, il est à la fois une personnalité importante et un leader anglophone », explique un autre cadre du Mrc. Ce dernier ajoute que Maurice Kamto était présent à la réunion du directoire du parti hier, 10 janvier 2018, et n’a rien dit à propos de son rendez-vous avec Akere Muna. Il reste d’ailleurs à savoir si c’est une équipe du Mrc qui ira au rendez-vous.

En attendant ce qui sera dit ou négocié, il est à noter que des convergences de vue existent entre les deux parties. « L’idée commune c’est de faire partir Paul Biya et son système. L’idée commune c’est aussi de mutualiser les forces pour réussir. Nous disons que nous voulons le changement par les urnes. Akere Muna le dit aussi », explique le cadre du Mrc.

Ambitions

En toile de fond de ces propos, il y a une vielle idée : unifier l’opposition pour affronter le candidat du parti au pouvoir. L’initiative la plus aboutie remonte à l’élection présidentielle de 1992. Mais Paul Biya n’avait pas cédé à la bourrasque de l’Union pour le changement qui porta John Fru Ndi. Après cet échec, aucun mouvement fédérateur n’est plus jamais sorti de l’opposition. En 2004, le projet de candidature unique a été emporté par la rivalité entre le Sdf de Fru Ndi et l’Udc de Ndam Njoya.

Pour la présidentielle de 2018, Akere Muna s’est déjà positionné comme candidat, et entend fédérer autour de cette candidature. L’avocat sait compter sur sa réputation nationale et internationale. Son combat contre la corruption l’a mené à la vice-présidence mondiale de Transparency International. Sa stature s’est renforcée de par son parcours à l’Union africaine où il a présidé le Conseil économique et social et puis a été porté à la tête du Mécanisme africain d' évaluation par les pairs (Maep). Ce mécanisme évalue les Etats en matière de démocratie et gouvernance politique, de gestion et gouvernance économiques, de gestion des entreprises, enfin de développement socio-économique.

Le Mrc n’a pas encore désigné son candidat, et prévoit de le faire au cours de la convention prévue en mars prochain. Avant cette échéance majeure, le parti dévoilera les résultats de  la démarche d’ouverture annoncée par son président, Maurice Kamto.

12janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo