Camer.be
Cameroun, Présidentielle 2018: Les conditions de Ndam Njoya :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Quotidien Mutations : Florentin Ndatewouo (Stagiaire)
  • vendredi 12 janvier 2018 12:00:14
  • 6338

Cameroun, Présidentielle 2018: Les conditions de Ndam Njoya :: CAMEROON

Il ne sert à rien de se présenter aux élections, si on ne maîtrise pas les mécanismes électoraux. Il faut d’abord sortir de ces mécanismes qui les rendent complexes, afin d’assurer les élections libres et transparentes». 

Le président de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), Adamou Ndam Njoya, s’est ainsi prononcé sur la présentation de sa candidature à la prochaine élection présidentielle. C’était mardi dernier à Yaoundé, à l’occasion de la double cérémonie de présentation des vœux à la presse, ainsi qu’à la reprise des Journées républicaines de réflexion et d’échange (Jrre).

Le maire de Foumban s’est montré critique à l’égard de l’évolution sociopolitique du Cameroun. «Nous sommes dans un pays marqué par une succession de rendez-vous manqués. 1961, 1972, 1990, 1991 ont été des rendez-vous manqués», a-t-il rappelé au cours de la table ronde organisée à cet effet.

Concernant les enjeux politiques, la réforme du code électoral, le scrutin à deux tours, la limitation de mandats, la formation politique des jeunes en vue de leur préparation aux postes de responsabilité sont entre autres, les points saillants qui constituent le champ de bataille  l’Udc en cette nouvelle année. Sur le plan socio-économique, le parti est favorable à une politique de production et opposé à la fracture sociale qui révèle d’un côté, les riches et de l’autre, les pauvres. Enfin, l’Udc a réaffirmé lutter pour le respect des résolutions adoptées lors de la tripartite de 1991.

12janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo